Thu, 22 Mar 2012 09:00:00 +0100

Nouveaux signes de ralentissement en Chine

 

Marchés Actions: Hier soir, les marché américains ont clôturé en ordre dispersé : le Nasdaq Composite a gagné 0,04% tandis que le Dow Jones Industrials a reculé de 0,35% et le S&P500 a chuté de 0,19%. Les investisseurs continuent d'effectuer des prises de bénéfices sur les marchés. Pourtant, les perspectives de croissance semblent maximales : Goldman Sachs, la première banque d'affaire mondiale, a estimé que les actions étaient désormais sur une solide trajectoire haussière dans les prochains jours, les possibles ralentissements de l'économie mondiale étant à présent reflétés dans les prix des actions. Les rendements des actions par rapport aux obligations n'ont pas été aussi bons depuis un certain temps, ce qui devraient encourager les gérants à acheter les actions les plus sous évaluées.
Coté asiatique, le Hang Seng a chuté à son plus bas en une semaine après qu'un rapport ait montré que l'activité manufacturière chinoise se soit contractée au mois de mars : elle ressort à 48.1 points contre 49.6 points en février. Pourtant, cet indicateur décevant a été partiellement compensé par la spéculation sur les futures mesures du gouvernement chinois. Les opérateurs estiment que ce dernier pratiquera bientôt des assouplissements dans sa politique monétaire afin de stimuler la croissance. L'économie réelle est entrain de ralentir et il n'y a toujours aucun signe de rebond, comme les marchés l'avaient prévu. Ainsi, le Hang Seng affiche une légère hausse de 0,26%. Au Japon, l'excédent commercial est ressorti plus haut que les attentes des analystes, confirmant la solidité du rebond de la troisième économie mondiale. Le stimulus monétaire de la BoJ effectué le 14 février dernier a rendu les exportations plus compétitives pour les entreprises comme Sony. Le gouvernement a prétendu que l'économie japonaise se reprenait lentement après les dégâts du tremblement de terre et que le rebond des exportations sera sûrement durable.
Enfin côté européen, les indices devraient ouvrir en légère baisse. Ce matin, les contrats futurs du CAC40 et du DAX30 reculaient tous les deux de 0,14%. Les places boursières devraient digérer les nouvelles en provenance de Chine tout en surveillant de près la macro-économie européenne. En effet, aujourd'hui seront divulgués les indices PMI des principales économies européennes. En cas d'une expansion de l'activité manufacturière en Europe, les indices pourraient bien mettre fin à la tendance baissière amorcée depuis trois séances.

Forex: Sur le marché des devises, la monnaie unique se stabilise face au billet vert pour s'échanger aux environs de 1,3241 dollar. Aucune tendance nette ne semble se dégager alors que les cambistes restent partagés entre les avancées au sein de la zone euro et des signes de ralentissement économique dans les pays émergents. La dernière émission du Fonds européen de stabilité financière (FESF) a été une réussite confirmant ainsi la confiance des investisseurs pour le fonds de sauvetage. Celui-ci a réussi à emprunter quatre milliards d'euros à cinq ans. Ce matin, un euro s'échange pour 0,8333£ contre la devise britannique et se maintient au-dessus de la barre des 110 yens à 110,23 yens face à la monnaie japonaise. Les investisseurs restent néanmoins prudents alors que les derniers chiffres en provenance de la Chine semblent confirmer un ralentissement marqué pour le pays. L'activité manufacturière a reculé pour le cinquième mois consécutif pour ressortir à 48,1 contre un précédent de 49,6. La fragilité des pays émergents, qui s'affichent comme véritable moteur de la croissance mondiale en cette période de crise, inquiète les marchés. Autre élément venant déstabiliser également les investisseurs, les derniers chiffres en provenance des Etats-Unis. Les ventes de logements anciens s'affichent en basse sur le mois de février de 0,9% par rapport au mois de janvier. Le président de la Fed a rappelé hier lors de son discours devant la commission parlementaire les efforts encore nécessaires face à la crise européenne. Aujourd'hui, les cambistes suivront de près les chiffres hebdomadaires des inscriptions au chômage aux Etats-Unis. Dans cette attente, le billet vert se négocie pour 83,22 yens face à la devise nippone et atteint 1,5889 dollar contre la livre sterling.


Matières premières: Au chapitre des matières premières, le pétrole prend le chemin de la baisse sur fonds de spéculation d'un déblocage des réserves stratégiques et face à de nouveaux signes de ralentissement de la croissance chinoise. En effet, hier, le Ministre français de l'Energie, Eric Besson, a affirmé que toutes les options étaient étudiées afin de baisser la pression sur les marchés et notamment l'accès aux réserves stratégiques. Cette option avait également été discutée récemment entre le Président Obama et son homologue britannique, David Cameron. De son côté, en admettant avoir augmenté sa production et en adoptant un discours rassurant quant à ses capacités et ses intentions futures, l'Arabie Saoudite cherche à faire retomber la pression sur les marchés. Cette période prolongée de prix élevés pénalise à la fois les pays consommateurs mais aussi les pays exportateurs. Pour rappel, lors de la crise de 2008, les prix ont fortement grimpé avant de chuter lourdement suite à un effondrement de la demande. Un scénario que cherche à éviter à tout prix l'Arabie Saoudite. Par ailleurs, à noter sur le plan des annonces que le Département américain de l'Energie a fait état d'une baisse surprise des stocks entraînant un léger rebond des cours hier en fin d'après-midi. Il s'agit de la première hausse en cinq semaines. Autre sujet au cœur de la baisse des marchés ces derniers jours : les signes de ralentissement de la croissance chinoise. L'indice PMI de la Chine est ressorti en baisse à 48.1. Un ralentissement de l'activité chinoise aura un impact négatif sur la demande ce qui tend à faire baisser les cours. Dans ce contexte, sur le Nymex, le baril Light Sweet Crude évolue légèrement en-dessous des 107 dollars. De son côté, le Brent de la Mer du Nord s'échange, ce matin, contre 123.3 dollars.
Sur le front des métaux précieux, l'or devrait être sous pression après la publication de l'indice PMI chinois. Les signes d'un ralentissement économique en Chine se montrent de plus en plus insistants ce qui pèse sur la tendance des matières premières et donc de l'or. Ce matin, l'once d'or s'échange au niveau des 1 650 dollars.

Annonces du jour:

Heure Pays Statistiques/événements
Indicateur Période Prévision Précédent Pertinence
JEUDI 22 MARS 2012
09h00 PMI Manufacturier / Services Mar 50.3 / 50.4 50.0 / 50.0 4
09h30 PMI Manufacturier / Services Mar 50.9 / 53.1 50.2 / 52.8 4
10h00 PMI Manufacturier / Services Mar 49.7 / 49.5 49.0 / 48.8 5
10h30 Ventes détail sauf carbu auto (GM) Fev -0.5% 1.2% 5
11h00 Nouvelles commandes indus.(GM) Jan -2.0% 3.5% 3
13h30 Comm détail hors auto (GM) Jan 0.5% 0.0% 4
13h30 Nv Demandes Alloc-chôm 17 Mar. -- 351k 5
15h00 Indice Prix Maisons (GM) Jan 0.2% 0.7% 4
15h00 Indicateurs avancés Fev 0.6% 0.4% 4
16h00 Confiance Conso Zone Euro Mar -19.9 -20.3 5
Degré de pertinence pour les marchés :
5 Très forte 4 Forte/Moyenne à Forte 3 Moyenne